Mondial 2018 : une deuxième journée riche en buts

Pour cette première phase des matchs de poule, la deuxième journée a été particulièrement riche en buts pour cette Coupe du monde. Au total 4 matchs avec à la clé 8 buts marqués. Par contre, le Nigeria et le Pérou n’enregistrent aucun buts. La Croatie, le Danemark et la France marquent sur leur compteur 3 points chacune. La plus grande surprise a été l’argentine, favori, qui s’en sort avec un match nul et un penalty raté de la star Messi.

France  2-1 Australie 

40 joueurs étrangers dans le passé sur 46… Voilà la photographie humaine des convoqués de ces 2 équipes… Match des multinationales, donc. Celle australienne moins est surprenante… Par contre, la Françafrique d’en face fait peu sympathie à nos lecteurs pour ses mercenaires… Parfois on les comprend, mais l’idée qui prévaut c’est qu’ils fuient leurs pays d’origine où il y a peu d’argent pour jouer pour des métropoles coloniales comme la France alors qu’en club ils gagnent déjà l’équivalent du budget de certains États…

Mbappe et Pogba ont déjà donné 2 fois du travail aux gants  du gardien des Socceroos Mat Ryan en 3 minutes… On s’attend alors à un festival des Gallinacés mais parfois ceux qui font la musique ne dansent pas… Le ballon  cette fois ci est fabriqué avec un microchip qui offrira des données scientifiques comme la vitesse… C’est ce qu’on aurait dû faire à Mbappe et Ndembélé en remplacement du test de doping… Il est interdit  d’avaler une fusée  pour aller jouer au foot… Hussein Bolt cherche des remplaçants aux 100 mètres et ils devraient le savoir… En foot  qui va trop vite peu aussi finir vite hors-jeu… Les deux, comme toute la France, espéraient surprendre avec ce détail et se laissent souvent tomber pour obtenir des Coup francs mais les joueurs australiens profil bas pourtant expérimentés ne tombent pas dans ce piège… L’arbitre non plus…

Puisque les gens ont encore la fâcheuse idée de croire qu’il y a des favoris désignés et les autres sont venus se promener, c’est Tolisso préféré à Mathuidi le premier à produire une action nette de but… Sauf que euuuh, contre son camp… ‍♂️. Il fallait bien qu’il prouve que son gardien sert à quelque chose, surtout si c’est le Capitaine ‍✈️ LLORIS…

À la pause, la supériorité technique de la France  ne s’est pas vue. C’est Elle qui a souffert et ses supporters avec… L’hypothèse d’être l’équipe la plus jeune (24 ans d’âge moyen) sans vrai leader commence à faire son chemin… Griezmann est resté au lit à l’hôtel… c’est son hologramme qui joue et en bonne compagnie… Il croise souvent l’ombre de Pogba qui peine dans ce milieu où il se dit que c’est lui qui a voulu Tolisso pour ne pas être en ombre avec la présence de Mathuidi…

L’assistance vidéo VAR est décisif mais toujours discutable… Après 10 minutes dans la deuxième manche, pour dissiper le doute, l’arbitre tranche et octroie à Griezmann le penalty bien exécuté qui débloque le score… Sans ça, les Bleus allait faire quoi ?

Pénalty pour l’Australie plus évident 3 minutes plus tard. L’arbitre décide avant de contrôler… Umtiti sait qu’il y a une différence entre le football et le volley   (les deux balles-ci se ressemblent? ). La France encaisse l’égalisation mais c’est une chance  que l’arbitre oublie le carton jaune… Le spécialiste Jefinak à son 19ième but en 75 matchs fait son boulot… LLORIS BATTU: FILETS! La minute d’après, l’Australie  remplace Nabbout décevant pour Juric, plus puissant..

Le petit diable Griezmann, quant à lui, malgré le but n’est pas adapté au Paradis du match… Il sort en compagnie du chasseur Ndembélé pour Giroud et Fekir. Pogba est de plus en plus prévisible et perd sa chaussure , pardon sa godasse sur une pression de Rogic (a l’origine Croate) qui sort la minute d’après pour Irvine…

La synthèse de match de Pavard est un tir loin au dessus du décor sur le développement du corner qui suit… Il se rattrape tout de suite en bon défenseur dans une action de couverture mais Deschamps regrette peut-être déjà de n’avoir pas trouvé un substitut au titulaire SIDIBÉ qui ratera le mondial et le sait depuis que les Coqs  avaient encore la possibilité de retoucher leur effectif… La France  manque d’idées surtout en attaque et l’Australie  plus organisée repart bien…

Journée noire pour Tolisso dépassé qui occasione un coup franc et prend un carton… Le coach décide donc de l’entrée de Mathuidi. Inutile de dire qui est sorti…

À la 80ième minute, une étrange combinaison Giroud-Pogba aboutit à un but anodin que l’arbitre valide tout de suite après avoir reçu l’impulsion de La Goal Line Technology… Le ballon  a dépassé la ligne d’un seul centimètre, suffisant pour frustrer les australiens qui ne s’attendaient pas à un but de cette façon: microscopique… Arzali, entre… Ce n’est pas Mbappe le plus jeune du mondial, mais cet australien d’origine iranienne qui est à son troisième match et a déjà fait un but…

5 minutes à jouer et Giroud fait regretter Griezmann avec de l’anti jeu… En gros pourtant, son entrée et celle de Fekir puis Mathuidi ont galvanisé la France… Le coach hollandais des Socceroos Bert Van Marwijk n’a pas voulu employer la carte Cahill à la chasse d’un record puisqu’il aspire à faire 4 Coupes du Monde  De Suite en marquant à chaque mondial… Il a encore 2 matchs pour commencer… Pour celui-ci, même si c’est la première fois que son nom apparaît dans ce reportage, le meilleur a été NGOLO KANTÉ…  

La rencontre jouée sur un rythme bas finit pendant que les écrans géants insistent peu sur le coup franc produit par une longue galopade de Pogba et mettent en premier plan les fans, question de faire voir que les Australiennes par rapport aux françaises sont plus belles…

Allez dire!

Argentine  1-1 Islande 

On ne vient pas en coupe du monde  en gagnant déjà sur le papier… L’Argentine l’a expérimenté avec l’Islande  comme si la leçon contre le Cameroun  en 1990 ne suffisait pas pour les livres  d’histoire… Par contre si on est underdog, on vient aux rendez-vous mondiaux Pour démontrer qu’on mérite la cour des grands…

Après l’euro, l’Islande confirme que sa progression n’est pas le fait du hasard… Elle se présente accompagnée d’un quart de sa population… Imaginez si les usa  voyageaient avec 80 millions de fans… Pratiquement chaque famille d’Islande a un membre actuellement en Russie … Ils semblent tous des frères… D’ailleurs, leur système social ancestral ne prévoit pas de nom de famille… Si l’Argentine  a des qualités individuelles indéniables, l’Islande  fait groupe et joue très volontaire… Autre chose qui sépare les deux équipes, l’Argentine n’a que 3 joueurs au dessus d’1m80 tandis que l’Islande n’en compte que 3 en dessous d’1m80…

Le souffle, l’athlétisme et la croissance en vitesse des Vikings a surpris les Gauchos… Le tandem Mascherano-Biglia n’a presque jamais fonctionné même si Aguero ouvre le score après moult difficultés à la 19ième minute… Le temps de 3 tours d’horloge et 2 actions collectives et légalisation des nordiques arrive tout naturellement par Finnbogason…

On va à la pause sur ce score et au retour le dynamisme argentin n’est toujours pas au rendez-vous puisque Messi se fait presque toujours subtiliser le ballon 

Le coach argentin fait un remplacement inattendu à la 53ième… BANEGA entre pour Biglia…‍ Cela ne brise pas la confiance des hommes des glaciers… Maradona dans les tribunes est une vaine intimidation en face de l’armada des fans du volcan eyjafjallajökull  toujours en symbiose avec l’équipe par la caractéristique chorégraphie Viking Clap  qu’accompagne la Skol Chant…

Le pressing incontournable de l’Argentine est payant puisque la passe filtrante de Messi lui procure un penalty à la 63ième pour une faute commise par Magnusson sur Meza qui était à la réception… Messi est coupable d’avoir laissé pousser une barbe qui le rend semblable à s’y méprendre aux islandais eux-mêmes. Le gardien l’hypnotise et bloque son penalty… 22 minutes deviennent limite pour réaliser un exploit digne des attentes…

Maintenant ce sont les islandais qui s’illustrent en dribble, sur Messi en occurrence et ne se contentent plus de contenir… Pavòn entre pour Di Maria, et en face, le capitaine Gummurson qui n’est revenu au football  qu’il y a un mois, sort pour Skülarsson du championnat belge… Encore 14 minutes à jouer…

Tentative de Pavòn d’obtenir un penalty à son premier ballon. L’arbitre lui demande de se relever même si avec le replay le doute reste…  Messi se déchaîne mais au moment de la bouchée qui donne le but, Saevarsson lui retire la cuillère  de la bouche… Plus tard le même s’immole devant Pavòn pour son équipe, obtenant un coup franc qui fait souffler les siens…

Les islandais marquent chaque joueur à 3/4 et ça leur réussit, autrement le gardien fait bonne garde sur les exécutions chirurgicales de Messi et compagnie… Hilguain a donc 9 minutes pour prouver aux côtés de Aguero s’il peut être le match winner puisqu’il remplace Meza… Le gardien islandais Halldorsson après le penalty bloqué a encore le temps de faire des miracles sur les tentatives insidieuses du duo d’attaque de l’albiceleste… Lui, réalisateur de films, a déjà quelque chose en tête pour la Fête Nationale de son pays ce dimanche 17 juin…

Sigudarson entre à la 89ième minute à la place de Finnbogason pour donner les dernières profondeurs à l’attaque des Blonds surtout en exploitant les lancers de touche kilométriques de Magnusson… Le reste de l’équipe joue écrasé dans son camp pour protéger le score et les peu d’éclats de génie de Messi ne produisent que des frayeurs passagères…

Rien ne changera après 5 minutes d’arrêts de jeu, pas même la faute de Alfredson en dernière minute dans une position de rêve pour Leo… Le petit génie argentin bute sur la barrière et l’arbitre gonfle ses poumons avec 3 coups de sifflets secs.

Le Nigeria  qui aura l’Argentine en dernier match voudra comme celle-ci éviter la France en huitièmes de finale mais d’abord il faut capitaliser dans les heures qui suivent contre la hautement technique Croatie Ceux qui avaient baptisé ce carré ‘groupe de la mort ’ en ne pensant qu’au trio Argentine  Croatie NIGERIA devront inclure l’Islande et reformuler leur fantaisie…

Vous dites quoi de ‘Quatuor de l’enterrement ‘? 

Danemark  1-0 Pérou 

Des curiosités pour commencer… Les deux équipes dans leurs langues respectives sont appelés Vert-Blanc du fait du drapeau national… Advinculla le péruvien est le joueur le plus rapide du monde… Il court à 35Km/h et passe devant Garett Bale qui en marque 35… Le match est un clash entre la physicité des Danois et la technicité des péruviens de retour au mondial après 36 ans… Aucun des joueurs n’était né au moment de la dernière participation où ils croisèrent les Lions  Indomptables du Cameroun avec qui ils quittèrent la compétition injustement au premier tour… 

Le Danemark répond avec presqu’autant de jeunesse et de diversité, avec parmi les stars le gardien schleichel fils de PETER, chzmpton deyuore 1992, l’un des meilleurs gardiens de l’histoire du football…

Le match est dans les bonnes mains de l’entrepreneur Gambien BAKARI Gassama, arbitre expérimenté, de grande  personnalité et très autoritaire avec les joueurs…

Il est à son deuxième mondial. En 2014, sous mes yeux  au Brésil , il dirigea Pays-Bas  vs Chili … Dans son curriculum, la Confederations Cup, 3 finales de Champions League Africaine et la finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations que la Côte d’Ivoire  remporta en 2915 devant le Ghana Il est avec son collaborateur de touche Burundais  la raison principale de notre attention pour ce match…

Le Pérou  a sur le banc son capitaine ‍✈️ Paolo Guerrero réintégré après que les joueurs et les capitaines des autres pays aient demandé qu’on lui pardonne la positivité à la cocaine pendant le match de qualification contre l’Argentine … Il ne s’appelle pas Pablo ni Paulo mais Paolo en souvenir de Paolo Rossi meilleur buteur du mundial 82 avec l’Italie que son pays croisa sous l’admiration de son Père… Il naîtra deux ans après, en 1984… Sa sélection avec un seul joueur au dessus de 180cm subit le Danemark  mais peut compter sur un public en regain d’enthousiasme pour l’équipe fanion dont les enfants ont recommencé à utiliser le maillot comme pyjama…

Les Danois Kjer et Erikssen qui avait 18 ans à la première participation en 2010 sont les seuls à avoir déjà participé à un mondial… Flores, Farfan et Advinculla donnent souvent du fil à retordre aux danois avec de parfaites géométries… Le Danemark perd KVIST à la 36ième minute et le remplace par Schöne le spécialiste des Coup francs de L’Ajax d’Amsterdam…

Avec Christian Eriksen le Ronaldo Scandinave, qui a qualifié l’équipe inscrivant notamment 3 buts aux playoffs en Irlande, les danois sont confiants… À la 38ième Delaney qui doit son nom à un grand-père qui quitta les usa  pour s’établir au Danemark  appelle le gardien des andins à une double parade sur coup franc… À la 43ième minute, tout le Pérou  y compris le banc de touche proteste en réclamant très véhéments pour un accrochage de Poulsen dans la surface aux dépens de Advinculla redevenu pimpant comme en début de match après s’être tapi dans sa défense un moment…

L’arbitre Gassama, l’officiel le plus proche de l’action jusqu’ici pour son physique athlétique ne voit pas la faute à vitesse normale… Le VAR lui fait changer d’idée mais Cueva très indécis  au moment de l’exécution gaspille très au dessus de la transversale… Le corner du côté opposé offre à Kjer une déviation infructueuse et on regagne les vestiaires au petit trot… Le péruviens le font sur une belle image. Tous vont embrasser et encourager Cueva malchanceux des 11 mètres…

Au retour, Le virevoltant SISTO Ougabdaiq naturalisé prend en mains les manœuvres du Danemark … On joue presque tous les ballons  dans le camp du Pérou… D’un ballon mal géré de Jorgensen à la 54ième nait la contre-attaque que les sud-américains bousillent… Flores Marche  incroyablement sur le cuir au moment de le pousser au fond…

Alors boulevard pour Yussuf Poulsen dit Yurary de Père Tanzanuen qui exploite une repartie et trompe le gardien Gallesse presque seul dans une défense dégarnie… Le Pérou se réveille mais le gardien Schmeichel fait opposition géante… Il vient de battre un record : 500 minutes sans prendre de but pour le Danemark…

Guerrero fils de l’autre de l’édition 1982 entre et reçoit le bon ballon  sur sa tête. Le gardien est en place pour lui souhaiter bienvenue  cette frappe est un cadeau . À la 78 Guerrero d’un talon  magistral se refuse tout seul l’égalisation… Advinculla meilleur parmi les siens aide son gardien dans une parade des pieds… La double protection fonctionne du côté opposé la minute d’après. La route est ouverte pour le remplacement Braithwaite qui entre en remplacement de Sisto…

Le match devient un ping-pong  où les longues balles passent d’une surface de réparation à l’autre sans travail d’entrejeu… Le Danemark  l’emporte mais pourrait payer cette attitude dispendieuse à la longue…

La Pérou subit une loi non écrite du football : qui gaspille est toujours puni et a eu sa chance de comprendre que qui gagne a toujours raison…

La leçon vaut pour tous…

Croatie  2-0 NIGERIA 

Il est clair que la Croatie a du talent à revendre même au banc de touche.. Par contre, au moment des hymnes, il est difficile de partager l’avis des observateurs qui pensent que le Nigeria  jouera le rôle de la mine vacante qui espère ‘déranger’… Elles ne sont pas nombreuses les équipes où pratiquement tous les joueurs peuvent courir  33 km/h… Détail : Le Nigeria  a maillot le plus vendu (3 millions d’exemplaires jusqu’ici)…

Le match est lancé et Le Nigeria porte le premier ballon  à l’attaque. La Croatie  se dégage avec élégance… Ćorluka à son centième match partira du banc de touche…

La première attaque des ex yougoslaves produit un hors-jeu… Elle se dispose de façon à contraindre les Super Eagles à jouer très bas… Même le compartiment offensif se retrouve souvent en défense dans ces premières minutes jouées sur des rythmes intenses.. Moses cherche à faire remonter son équipe mais est souvent accroché… La Croatie ferme tous les espaces…

Le public a faim et siffle… Le Nigeria n’est pas pressé et procède par passes horizontales. Etebo est à surprise titulaire à la place de Onaze… Obi Mikel le capitaine ramène le danger chez les hommes en tenue d’échiquier mais c’est Shehu qui baisse la garde et permet à Perezic d’inquiéter le gardien. Après lui, Kramaric de l’Hoffenheim… La stratégie c’est ne point donner de point de référence…

Au quart d’heure, les aigles se referment sans avoir effectué un tir… L’arbitre brésilien et Moses sont d’avis opposés quand ce dernier à la 19ième réclame pour une faute à l’entrée de la surface des européens… Balogun jusqu’ici allemand y reste couché pour un coup accusé sur le nez…. Il doit sortir se faire soigner puisqu’il saigne…

Le match nul entre Argentine  et Islande  met plus de pression aux deux challengers d’où l’impétuosité… Le premier carton jaune arrive à la 30ième et Rakitic ne l’a pas volé pour son agression aux chevilles de Moses… Perezic er Rebic interchangent les positions pour confondre les adversaires et sur un corner de Modrić à la minute 33, le but arrive… Mandjukic se distingue en une tête plongeante et fait tout de suite signe comme Kramaric que le but n’est pas sien… En effet, sans le talon malheureux d’Etebo, la boule aurait fini sa course hors du terrain…

13 minutes pour encore apprécier comment les Green refoulent le danger. Ils sont arrivés sans avoir perdu de match cédant juste un match nul à l’Algérie… Moses continue de prendre des coups et proteste parce que l’arbitre ne sort pas son carton contre l’adversaire…

Sur les Developments du coup franc, Iwobi inquiète sérieusement le gardien Subatic… Le ballon  que Moses qui a commencé sa carrière internationale chez les juniors anglais shoote dans les tribunes se Loge dans les mains d’un supporter qui veut le garder mais est découragé par le Stewart… C’est la pause. Le Nigeria la prend la tête haute…

La reprise ressemble à la première manche. Les Aigles verts accélèrent, puis remettent le ballon et laissent d’abord jouer… C’est l’approche qui leur est le moins utile pour récupérer du terrain… Les lucky chicken, poules  coloriées de vert-Blanc que les fans ramènent sur les gradins comme porte-bonheur n’ont pas été admises et on dirait que ça a un effet sur la prestation du coach allemand Gernot Rohr… Moses reste le plus entreprenant mais de moins en moins lucide…

Le Nigeria  à la 67ième sort Iwobi pour Musa sans incidence sur le sens du jeu… A la reprise c’est coup sur coup jusqu’à ce que Ekong n’embrasse son vis-à-vis trop affectueusement à 15 minutes de la fin, offrant aussi à Modric la possibilité après 107 matchs de marquer son premier but pour sa sélection en une coupe du Monde  …

Dans la journée des penaltys ratés, sa transformation fait comme celle de Griezman décidément la différence… Le remplacement à la 88ième minute du capitaine ‍✈️ Obi Mikel pour Simi qui s’est illustré avec Crotone en Italie  est très révélateur… Les Oiseaux Royaux d’Afrique de l’Ouest ont joué de malchance mais cela ne les lave pas des responsabilités qu’ils ont, quant à avoir propulsé les Croates à la Première place du groupe…

Avec l’Argentine blessée, le chemin se complique décidément… Tout cela rend la coupe du monde  simplement plus excitante… Les fans Africains en ont après les Super Eagles coupables de se sentir trop beaux avant le match sans avoir le tonus de l’époque de Yekini ou Okocha…

Si c’est vrai, c’est aussi pour plaire à leur public moderne différemment exigeant que pour ne pas trop courir, ils mettent le ballon en touche et courent faire un selfie à poster sur les Réseaux Sociaux … 

L’esprit swag pour glaner les Like…  La journée se conclut avec 4 matchs et 8 buts… Aucune réalisation pour les équipes africaines jusqu’ici justement…

3 sur 5 se sont déjà exprimées…

Simplement, les examens ne finissent JAMAIS…

The following two tabs change content below.
Yves Tchakounte
Camerounais, doctorant en sociologue, acteur associatif des droits de l'Homme, l'Humanitaire est ma principale activité. L'économique, le politique, le philosophique, le sociologique, bref, l'actualité du monde et de l'Afrique sont mes champs de réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.