Boko Haram : la déclaration (maladroite) de guerre de Paul Biya suffit-elle ?

Dans la nuit du 25 au 26 mai 2014, autour de 20 h, un arsenal de guerre camerounais se déploie à Ngaoundéré en se livrant à une démonstration spectaculaire dans les rues de la ville chef-lieu de la capitale régionale de l’Adamaoua surnommée « Château d’eau du Cameroun ». Ce menu spectacle a vite fait de réveiller Continuez la lecture…