Cameroun : pourquoi l’opposition est-elle « abandonnée » par le peuple ? (1)

Depuis l’avènement du retour du multipartisme en 1990, le Cameroun en est encore à frayer une voix dans le cercle serré des pays francophones qui ont déjà amorcé l’étape de l’alternance à la magistrature suprême. 26 ans que les Camerounais sont à la recherche d’une clé pour dénouer l’écheveau de cette emprise de la tyrannie Continuez la lecture…

Norverge : la « justice se juge » et donne raison à Breivik, le néo-naziste

Ce mercredi 20 avril 2016, le terroriste néo-nazi Anders Behring Breivik a eu gain de cause après un procès qui l’opposait à l’État norvégien. Ledit procès s’est déroulé du 15 au 18 mars dernier dans un gymnase de la prison de Skien, au sud-ouest d’Oslo transformé en prétoire pour la circonstance. En effet, Breivik, le Continuez la lecture…

Libertinage des médias dans notre société

CHARLIE LIBERTIN, Remettons les pendules à l’heure pour vous re-LIRE et vous trouver un alibi ou circonstances atténuantes… A l’origine, le terme LIBERTIN signifiait « celui qui remet en cause les dogmes établis ; celui qui est libre penseur dans la mesure où il est affranchi, en particulier, de la métaphysique et de l’éthique religieuse ; etc. » En Continuez la lecture…

État de droit ou droit d’État dans un contexte de guerre

Les concepts de démocratie, droits de l’homme, État de droit et droit d’État meublent les débats au Cameroun depuis que l’armée fait face à la nébuleuse Boko Haram. Jusque-là, le pays n’avais jamais connu une situation de sécurité bien plus complexe que d’autres États avaient vécues et qui d’ailleurs continuent de les vivre.