Brenda, ma chère compatriote

Les frasques de Brenda Biya ne finissent pas d’émousser certains Camerounais qui reçoivent, malgré eux, des nouvelles, et de bien mauvaises, d’ailleurs, qui mettent la fille du président de mauvaises postures. Beaucoup de langues se délient en qualifiant d’hérésie ou de folie les comportements de l’adolescence qui ne cesse de prendre au dépourvu l’opinion avide Continuez la lecture…