Pourquoi le jeune Macron fascine tant les Camerounais ?

La victoire d’Emmanuel Macron à la présidentielle en France le 7 mai 2017 ne se limite pas seulement à un simple événement politique. Depuis la campagne du premier tour jusqu’à la fin du second tour, le couple Macron n’a suscité que des débat passionnés. Ces débats tournent autour de la jeunesse d’Emmanuel à la vieillesse de Brigitte, du soutien du capitalisme financier à sa politique d’ouverture qui cadre mal avec l’expansionnisme africain cher à la France.

A vrai dire, les Camerounais n’ont véritablement commencé à entendre parler de Macron que lors de sa visite en Algérie. Les propos tenus à Alger le 15 février 2017 sur la colonisation par le candidat à la présidentielle français d’alors n’avait pas laissé les Camerounais indifférents. Tandis que les uns étaient satisfaits de la pertinence de ces propos, d’autres scrutaient déjà sur sa personnalité. Ces derniers s’interrogeaient justement sur la sincérité et la bonne foi d’un Blanc qui subitement découvrait que la colonisation « était un crime contre l’humanité« . Du coup, Macron a commencé à intéresser les Camerounais de tout bord. Il devient curieux de bien comprendre cet intérêt. Autrement dit, pourquoi Macron suscite-t-il autant de polémiques, de haine, de jalousie, mais aussi d’admiration ?

Parce que Macron arrive dans un contexte où la côte de l’extrême-droite monte dans les grandes puissances du monde

Le couple Macron au sommet du G7

Le couple Macron au sommet du G7 à Sicile en Italie. Source photo : Wikipédia/ Matango Club

C’est avec ces critiques acerbes que les débats ont véritablement eu lieu sur la personnalité de Macron. Tout allait dans tous les sens. Le couple Macron a été décrypté afin de comprendre la logique qui gouvernait ce jeunot et qui faisait fasciné la France et le monde. Pour avoir suivi de bout en bout les campagnes électorales de Mittérant, Chirac, Sarkozy et Hollande, la candidature de Macron a été celle qui a suscité le plus de polémiques. Pourquoi ?

L’élection présidentielle en France se déroule dans un contexte où les réseaux sociaux ont une ampleur exponentielle. C’est un contexte où toute idée novatrice, de changement, voire révolutionnaire, attire plus l’attention. Avec cet interview d’Alger, l’opinion se rendait alors subitement compte que Macron venait pour casser les habitudes. Le ton était donc donné et le discours de la rupture semblait, a priori, claire.

Ce contexte est aussi marqué par l’effervescence du discours droitiste le plus dur dans le monde. Les peuples des grandes démocraties et des grandes puissances du monde sont dans le doute. Rien d’autres que les difficultés économiques, la montée du terrorisme et l’insécurité suffisent à susciter ces doutes. Ces peuples sont donc en colère contre leurs gouvernances incapables de protéger le pays contre ces vents de turbulences.

Les idéologies d’extrême droite jettent l’opprobre sur les politiques d’immigration. Ces turbulences, considérées comme externes, n’ont alors qu’une seule origine : les étrangers. Ceux-ci, en plus de profiter du peu d’emplois qui existent, sont les principaux indexés dans les attentats. Les nationalistes et anti-mondialistes trouvent donc un terrain fertile. C’est ainsi qu’on pourrait expliquer les victoires de Trump aux Etats-Unis et de May en Angleterre. Ces deux chefs d’Etats apparaissent comme des hommes de rupture avec l’ordre établi.

Parce que Macron est une marionnette qui entre dans l’histoire grâce à un complot des puissances capitalistes ?

On aurait pu penser que la poussée de l’extrême-droite suffisait pour barrer la voie à Macron. Que nenni. La nouvelle coqueluche de la classe politique française a justement surfé sur la rupture. Comment ? En France, l’on a eu l’instinct de présenter un homme pas si neuf mais jeune, à l’ascension récente, pas définitivement encarté à gauche ou à droite. Sa figure était au moins acceptable pour éviter que les peurs ne fassent basculer la France vers l’extrême-droite.

D’un autre côté, Macron a eu à bénéficier de l’instrumentalisation de la justice contre Fillon. L’histoire retient quand même que, jamais auparavant la justice française ne s’était déployée dans les affaires politiques avec autant de ferveur pendant les périodes électorales. Elle s’est aussi fait aider par un matraquage médiatique à nulle autre pareil. Pourtant, à cette période justement, Fillon faisait plus de 20% dans les sondages.

Sans doute que l’alternance gauche droite portait déjà ses fruits. Mais, la fissure de la gauche et les problèmes judiciaires de Fillon présageait quand même un terrain fertile pour Macron. C’est la raison pour laquelle, en janvier 2017, un article de BFMTV, appelait cela l’alignement des planètes. C’est un doux euphémisme pour décrire ce qui arrive à Macron comme quelque chose qui a été planifiée.

Parce que le jeunot Macron est une personnalité atypique surtout dans sa vie privée que professionnelle

Par son âge qui le rend exceptionnel

Élu à l’âge de 39 ans, Macron est sans contestation le plus jeune président français de l’histoire. Sa candidature à la présidentielle ne pouvait donc pas laisser les Camerounais indifférents. Les commentaires allaient donc dans tous les sens. Pendant que les autres spéculaient sur sa jeunesse et sa non maîtrise de la chose politique, les autres voyaient en lui un homme prodige. Les détracteur de Macron ironisaient même sur une éventuelle rencontre entre lui et le dinosaure Paul Biya. Les commentaires tournaient autour de la posture du jeunot devant un vieux administrateur colonial de la politique africaine. En tous les cas, si rencontre il y a, Macron n’aura qu’à se rappeler de la célèbre phrase qui a fait pouffer de rire Hollande au palais de l’Unité à Yaoundé : « ne dure pas au pouvoir qui veut, mais dure qui peut ».

Par son courage légendaire

Les Camerounais ont l’habitude de se vanter devant les filles pour leur « faux » courage. Ils continuent d’être ahuri devant le « vrai » courage de Macron. Ils n’arrivent toujours pas à digérer qu’un garçonnet de 15 ans puisse draguer et convaincre son professeur de 39 ans de devenir sa copine. D’ailleurs, qui a même fait le premier pas entre les deux, Emmanuel ou Brigitte ? Il serait intéressant au moins de le savoir. Les Camerounais n’arrivent pas à imaginer qu’en France, une adulte puisse avoir pour copain un adolescent, j’allais dire, un mineur. Des comportements qui sont pourtant interdits par la loi française (?).

Au fait, moi-même, j’aimerai en savoir un peu plus sur ce détail de la vie de Macron et ce que dit la loi en France. Pourtant, ici au Cameroun, une telle relation est vite perçue comme anormale. Elle reste pratiquement moins condamnée par les juges. Pourtant, les adultes hommes étaient interdit d’avoir des relations sexuelles avec une mineure. Si ce détail a échappé aux juges français, il n’a pas échappé aux Camerounais.

Il faut tout simplement dire que Macron a réussi, non seulement à détourner les juges, mais a réussi là où les Camerounais échouent souvent. Il a refusé de jouer les seconds rôle dans cette relation controversée en épousant une femme plus mature que lui. De plus, il a refusé de considérer que les femmes âgées représentent des vaches à lait. D’où le nom de « gigolo » que la société attribue aux hommes perfides et avares. Du moins, Macron a appris aux Camerounais à savoir à quoi peut servir une mémé.

Par le charisme de Brigitte

Brigitte Macron a été dans toutes les lèvres des femmes. Oui, qu’est-ce que les femmes n’ont pas dis ? C’est le kongossa dans toute sa pestilence : Brigitte est trop vielle ; C’est plutôt Trump qui mérite Brigitte ; etc. On a même assisté à un échange entre Macron et Trump où Mélania devenait Madame Macron et Brigitte devenait Madame Trump. Les Camerounaises trouvent que cette combinaison formerait un couple parfait.

Ce qui est intéressant ici, c’est que, pour une fois, les Camerounaises ont beaucoup appris de Brigitte. Elles ont enfin compris qu’il ne sert à rien de tromper les dragueurs sur leur âge réel. Les filles ont cette mauvaise habitude ici de paraître jeune en mentant sur leur âge. Ça fait partie de leur charme. Elles pensent naïvement que les hommes préfèrent les jeunes filles encore resplendissantes. Peut-être ont-elles raison. Mais, ce qui est important, c’est le fait qu’elles soient déjà conscientes que l’âge peut présenter des avantages dans une relation amoureuse. Il ne sera donc plus question de « couper » son âge pour épater un probable prétendant.

Par le choix vestimentaire de Brigitte

Le monde a été fasciné par cet ensemble vestimentaire de Brigitte lors de l’investiture de son mari. Brigitte portait un petit tailleur de couleur bleue conçu par Louis Vuitton. Elle avait été très appréciée notamment par les Camerounaises malgré la taille trop courte de la jupe. En fait, la comparaison faite par les Occidentaux entre la tenue de Brigitte, de Mélania et de Jacqueline Kennedy en 1961 n’avait pas ému du tout.

Le pire est pourtant venu de la tenue noir de Brigitte lors du dernier sommet du G7 en Sicile en Italie. On a vite fait de mettre cette fois-ci la comparaison sur la table. Brigitte a été « hué » par les internautes camerounaises face à Mélania qu’elles trouvaient superbe. Evidemment, la taille des tenues de Brigitte (au dessus des genoux) n’est pas très appréciée. Du coup, les détracteurs de Brigitte sortent alors de leurs petits trous pour lancer comme un cri de victoire : « vous voyez alors comment les vieilles femmes sont ? Au lieu de porter les habits dignes des femmes de son âge, elle fait comme si elle voulait encore impressionné son mari. Elle ne s’est pas encore débarrasser de sa garde robe d’ado ? C’est toujours l’amour comme ça lààà ».

Par sa conception de la famille

Pour le commun des mortels, Macron doit être un psychopathe. Comment un jeune homme à la fleur de l’âge, qui a gravit les échelon au plan professionnel et est finalement devenu président de la république peut-il refuser d’avoir des enfants ? Sacrilège ! Ici au Cameroun, il sera très difficile d’amener les gens à concevoir cela. De manière instinctive, à moins qu’un homme soit infertile, avoir un enfant est une exigence de la société. Ce n’est pas (encore) une affaire personnelle.

Les plus doué comprendront que, pour atteindre ses objectifs professionnels, Macron s’est certainement donné une discipline dans sa vie. Cette discipline passe aussi par des sacrifices que l’on se donne soi-même comme le choix de ne pas enfanter. Dans ce cas, la victoire de Macron serait donc évidente. Cette règle de la vie n’est pas compréhensible pour un Africain qui considère que l’enfant est une richesse plus qu’un diplôme ou une carrière professionnelle ou politique.

Ainsi, pour le nouveau président français, la famille prend donc un autre sens. Macron considère les enfants et les petits-enfants de sa femme comme les siens. Cette parenté peut même s’étendre et ainsi, elle devient alors sociale et non plus seulement biologique. Ça rejoint donc largement la notion de la parenté en Afrique où, en plus des enfants, les enfants des oncles et des tantes font partie de la famille. Pourquoi ce comportement de Macron choque-t-il les Africains et les Camerounais en particulier ? Les détracteurs sont allés même plus loin en insinuant que Macron ne pouvait être qu’homosexuel. Heureusement que nous en sommes encore qu’aux hypothèses.

Tout compte fait, Macron reste, néanmoins, pour le Camerounais que je suis, un véritable énigme

Le nouveau président français est plus qu’un énigme. C’est un personnage atypique qui ne laisse personne sur la bonne piste de sa personnalité. La France en Marche ! a révéler pas mal de subtilité dans sa vision. Ni de droite, ni de gauche encore moins du centre, l’orientation idéologico-politique de Macron est, comme il le dit lui-même, une rupture. Mais, la nomination de son tout premier gouvernement avec le maintient de certains ministres issu du gouvernement de Hollande laisse perplexe. Ses visites à Berlin pour consolider le couple Franco-Allemand et à Gao pour consolider la coopération militaire africaine si chère à la France ne viennent-elles pas conforter le statu-quo ?

En tous les cas, en Afrique, personne ne doute un seul instant, même avec le FN au pouvoir, que la France changera un jour sa politique avec le vieux continent. L’arrivée de Macron à l’Elysée n’est donc pas un mystère, bien qu’elle soit un événement. L’euphorie de la victoire de Macron n’est qu’un vent de l’histoire. Au Cameroun, difficile de considérer une victoire comme le fruit d’un travail bien accompli. Malheureusement. Quand quelqu’un réussit dans la vie, les raisons sont vite trouvées : « il est homosexuel ; c’est la secte Franc-Maçonnerie qui est derrière cette victoire ». Par contre, si Macron avait échoué, on connaît le refrain : « il croyait qu’on peut sortir de nulle part et devenir président ? ». Bonjour les railleries et les moqueries.

En conclusions

Le président Macron inspire les Camerounais. On peut encore discuter sur le caractère exceptionnel de la carrière du jeune président français sans toutefois nier cette évidence. Le phénomène Macron a déjà envahi les réseaux sociaux où beaucoup rêve du renouvellement de la classe politique. Le parti politique de l’opposition la plus en vue en ce moment, le SDF, reste inféodé par les dinosaures depuis 27 ans déjà. Ainsi, les critiques formulées au RDPC, parti au pouvoir, pour le statu-quo l’indépendance, est adressées aussi aux leaders de l’opposition.

Pour finir, j’aimerai quand même savoir quelque chose. Une certaine intrique circule sur les réseaux sociaux camerounais sur le séjour des premières dames françaises à l’Elysée. Les polémiques n’arrêtaient pas de circuler sur les épouses de Sarkozy et de Hollande. Pour Sarkozy, celle qui était entrée à l’Elysée n’est plus celle qui était sortie. Par contre, pour Hollande, la compagne a déserté les lieux laissant ainsi son compagnon qui a fini par quitter l’Elysée seul. Qu’en sera-t-il pour Macron ? Wait ans see!

The following two tabs change content below.
Yves TCHAKOUNTE
Camerounais, doctorant, chercheur, sociologue, universitaire, chroniqueur et... blogueur. Le social, l'humanitaire, le volontariat, le bénévolat sont mes champs d'action. L'économique, le politique, le philosophique, le sociologique, bref, l'actualité du monde et de l'Afrique sont mes champs de réflexion. Vivons ensemble autrement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *