Élections : et si la France inspirait le Cameroun ?

La France politique vient de vivre en l’espace d’un mois deux grands événements majeurs de son histoire : les élections présidentielles et législatives. Le monde entier, et plus particulièrement le Cameroun, a été subjugué par cette frénésie chère aux grandes démocraties. En dehors du réglage et de l’organisation, ces démocraties suscitent également quelques appréciations. Malgré Continuez la lecture…

L’Eglise catholique au cœur des arcanes du pouvoir politique au Cameroun

Au Cameroun, l’Eglise catholique a toujours entretenu des relations avec la politique. Ces relations peuvent être tantôt dites de proximité ou celles dites d’éloignement. Elles peuvent aussi être plus ou moins douteuses. A la lumière des analyses, elles sont devenues de plus en plus floues. Elles sont alors devenues plus que douteuses. Hier, on assistait Continuez la lecture…

Quelle sera la posture d’Emmanuel Macron face aux tyrans africains ?

Emmanuel Macron, 39 ans, vient de remporter l’élection présidentielle française de 2017 avec un peu plus de 66% à la date du 8 mai 2017. Il devient donc le plus jeune président français de la 5ème république. Comme à son habitude, l’Afrique a toujours été un chapitre important des candidats aux élections présidentielles. Pour la simple raison Continuez la lecture…

En quoi les conflits religieux et linguistiques sont-ils politiques ?

Le déclenchement de la crise Anglophone en octobre 2016 au Cameroun, met à l’ordre du jour un nouveau type de conflits : linguistique. C’est depuis plusieurs décennies que des conflits du type religieux entre communautés chrétiennes et musulmanes prennent de l’ampleur en Afrique. Mais au Cameroun, on était loin d’imaginer un conflit d’un autre modèle du Continuez la lecture…

Que cache le fédéralisme, l’une des revendications de la grève des Anglophones au Cameroun ?

Pourquoi le fédéralisme fait-il l’actualité au Cameroun depuis plusieurs mois ? A la faveur de la crise socio-politique qui secoue les deux régions Anglophones (Nord-ouest et Sud-ouest), la forme actuel de l’Etat camerounais est remise en cause. Pourquoi ? Parce que, depuis la suppression du fédéralisme en 1972, les populations de l’ex-Cameroun Occidental, l’un des Continuez la lecture…

Cameroun : pourquoi les Francophones ont-ils peur du fédéralisme ?

Le fédéralisme, bien qu’étant un vieux débat qui date de 1961, revient en force aujourd’hui. Au fait, de quoi s’agit-il? Des revendications des avocats, puis des enseignants, corporatistes au départ, donnent aujourd’hui des allures de revendications politiques. Ces revendications ont pour point de mire la modification de la forme de l’Etat pour passer de la Continuez la lecture…

Cemac : le sommet des marionnettes

Quel bal de faux courageux qui manifestement se détestent bien cordialement en Afrique Centrale (Cemac) mais s’entendent seulement chaque fois quand il faut faire dur aux pauvres populations comme leur décision commune (du 23 décembre 2016, ndlr) à l’issue de ce sommet extraordinaire que leur ont imposé leurs tuteurs occidentaux, (FMI et surtout France), faute Continuez la lecture…

Problème anglophone : le fédéralisme comme sortie de crise

Le fédéralisme est au centre des débats depuis le déclenchement de la crise liée à ce qu’il est maintenant convenu d’appeler « problème anglophone ». Dans mes précédents billets, il m’a été donné de montrer que les accords de Foumban est le point de mire de toutes les galères que subissent cette partie de la population Camerounaise Continuez la lecture…

Accords de Foumban : aux origines du problème anglophone au Cameroun (suite et fin)

Le problème anglophone ne s’exprime que par des ressentiments. Avec tout ce que les délégués anglophones ont subi d’humiliations à Foumban, il ne saurait avoir la paix dans le cœur. Continuez la lecture…

Accords de Foumban : aux origines du problème anglophone au Cameroun (suite)

Le point d’orgue du problème anglophone, c’est bel et bien la conférence de Foumban. Elle marque le tournant décisif d’un mariage que les anglophones appellent « mariage de dupe » pour la simple raison qu’ils estiment avoir été pris au piège par Ahidjo. Pour cela, tout doit être repris à zéro dans la garantie du respect de Continuez la lecture…